Comment choisir la bonne peinture d’intérieur ?

Difficile de déterminer la peinture qui convient le mieux à son projet, parce que choisir la couleur n’est que le début. Il ne faut pas sauter les recherches. Le type de peinture que l’on choisit est tout aussi important que la couleur. Cela peut avoir un effet déterminant sur le ton de la pièce et sur l’ambiance recherchée. Voici donc quelques recommandations pour en savoir davantage sur le sujet, et prévenir une erreur coûteuse.

Les peintures à l’eau

Les peintures murales vendues aujourd’hui sont souvent à base d’eau, cela en raison de leur facilité d’utilisation. Si la surface a déjà été enduite d’un produit à base d’huile, il faut être prudent en changeant pour une peinture à l’eau. Cela peut poser des problèmes. Dans cette situation, il est recommandé de d’abord laver la surface pour ensuite rendre celle-ci rugueuse avec un papier abrasif à grain moyen. Il faut attendre que l’ensemble soit totalement sec pour appliquer le nouveau revêtement à l’eau.

Ces dernières années, les fabricants proposent les émaux et alkydes à base d’eau. Ces peintures ont un aspect et un comportement similaires avec celles à base d’huile. Celles-ci offrent une bonne qualité de nivellement pour une finition lisse. Ces nouvelles formes de peintures à l’eau sont une alternative quand l’usage d’un revêtement à l’huile est préférable.

Les peintures à l’huile

Le principal atout des peintures à l’huile reste la polyvalence. On peut les utiliser sur presque toutes les surfaces. Par ailleurs, elles sont réputées pour leur importante durabilité et leur riche finition. Cependant, les peintures à l’huile possèdent un inconvénient majeur, à savoir l’odeur. Celles-ci émettent effectivement de fortes vapeurs pouvant être écrasantes. Si on opte pour ce type de revêtement, des solvants comme la térébenthine sont indispensables pour laver les pinceaux ou autres matériaux souillés.

Les finitions de peinture

Les options de lustre varient en fonction des produits ou de leurs fabricants. Elles peuvent toutefois partager des caractéristiques communes, notamment l’amélioration de la durabilité avec les nouvelles couches. Le secret réside ainsi dans la capacité de trouver des moyens créatifs pour combiner les finitions. On peut tenter de peindre une bande de brillant sur un mur mat de la même couleur afin d’obtenir un aspect texturé marquant.

Il faut savoir que la peinture matte est le fini le moins réfléchissant disponible. Celle-ci possède une texture veloutée et peur aider à cacher les imperfections dans les murs et les plafonds. D’autre part, ce lustre offre une grande profondeur de couleur, et on le considère généralement comme le fini standard pour les murs. Cependant, la peinture matte peut parfois être difficile à nettoyer.

Ensuite, on distingue les peintures coquille d’oeuf et satin. Notons que le satin est légèrement plus brillant que la coquille d’oeuf). Ce type de lustre possède une certaine réflectivité et propose une durabilité améliorée. Ces peintures sont souvent utilisées dans des environnements exigeants, tels que les salles de bain et les cuisines, où un nettoyage facile sans finition très brillante est souhaitable.

Et enfin, les peintures semi-brillantes et brillantes sont idéales pour les cuisines, les portes, les garnitures de fenêtre, les murs d’accent ainsi que les salles de bain. Ce type de revêtement est aussi le plus réfléchissant. Il possède l’avantage d’être durable et résiste à des nettoyages multiples. On les utilise habituellement sur les plinthes, les portes et les moulures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.